Représentation des femmes dans les jeux vidéo, on en est où ?

Dans un article précédent, j’ai parlé des pratiques des joueurs/euses en fonction du genre, aujourd’hui je vais te parler des représentations souvent stéréotypées des femmes dans les jeux vidéo.

Concernant les avatars, la majorité des jeux ne propose pas de choix de genre, la plupart des jeux proposent un héros masculin. Une infime partie des titres impose un avatar féminin, cela peut-être une réussite comme dans Horizon Zero Dawn qui propose une histoire autour d’une jeune femme guerrière, forte, pas du tout stéréotypé. Cela peut être parfois ambiguë comme pour le jeu Mirror’s Edge ou l’héroïne est joué en vue subjective qui fait quasiment disparaître le personnage à l’écran pour ne laisser voir que ses mains.

Lorsque les joueurs/euses ont la possibilité de choisir, un autre mécanisme prend le dessus : les vêtements des femmes sont souvent peu couvrants et parfois totalement en décalage avec l’univers (une “guerrière” à moitié nue n’a rien de très cohérent).

“Par exemple, dans les jeux de rôles en ligne, il est de notoriété publique que la taille des armures va croissant pour les personnage de genre masculin, alors qu’elle diminue drastiquement pour les personnages féminin qui se découvrent à mesure qu’ils progressent dans le jeu.” – Triclot Mathieu 2015

Un des personnage les plus significatifs et polémique de la culture du jeu vidéo est Lara Croft : tantôt critiquée car montrant une image dégradante de la femme ou érigée en icône car forte et courageuse. De vifs débats ont d’ailleurs éclaté dans les sphères vidéoludiques suite au dernier opus de la saga ou Lara Croft se fait violer. Certains magazines sont allés jusqu’à qualifier cette scène d’excitantes et passionnantes. Je te conseille l’article de Mar_Lard à ce sujet qui est très bien documenté.

L’article de Joystick au sujet du dernier opus de Lara Croft, un léger malaise …

Pour autant, Lara Croft est plus qu’une héroïne de jeux vidéo, elle est devenu au fil du temps une “cultural icon” au delà des jeux (produits dérivés, films). Et on constate que son image est alors beaucoup plus stéréotypé en dehors des jeux vidéo que dans le jeu. L’hétérogénéité des représentations de Lara Croft fait que chacun-e se fait sa propre image d’elle, elle n’appartient plus uniquement à ses créateurs mais plus largement au public qui la fait vivre (Alexis Blanchet 2015).

Pour finir sur la question de la représentation du genre, il y a une quasi inexistence (à ma connaissance) de jeu proposant des personnages transgenre ou non-binaire. Une majorité des joueurs/euses accepte qu le sexe ne détermine par l’orientation sexuelle (en : les Sims) mais cela n’arrive jamais pour le genre : jamais un personnage de sexe masculin est défini par le genre féminin.

Si la scène indépendante propose de plus en plus de casser ces codes notamment en proposant des personnages dont le genre est indéterminé, il y a encore beaucoup de progrès à faire. N’hésite pas à proposer tes jeux favoris qui ne se plient pas à ces stéréotypes, je songe à faire une liste prochainement.

Cet article est tiré d’un dossier scientifique que j’ai écris et que tu peux retrouver ici.

Publicités

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s